Qu'est-ce que le vapotage ?

Rédigé par ADNS | Ajouté le 18/03/2019

La définition du vapotage est l'acte d'inhaler depuis une cigarette électronique aux allures de fumée de cigarettes, à partir d'une cigarette électronique ou d'un appareil de cigarettes électroniques. Le vapotage simule l’action de fumer mais d'une manière moins nocive. Un liquide aromatisé à base de nicotine appelé e-liquide est placé dans la cigarette électronique, mais tous ne contiennent pas de forcement nicotine. L'utilisateur décide de la saveur et de la quantité de nicotine qu'il souhaite utiliser.

Qu'est-ce qu'une cigarette électronique ?

Les cigarettes électroniques sont des appareils électroniques portatifs conçus pour produire des vapeurs inhalables. Il s'agit d'une solution technologique à la dépendance à la nicotine et à la fumée de tabac, où l'utilisateur peut choisir de réduire ou de contrôler sa consommation de nicotine comme s'il utilisait de la gomme à mâcher ou un timbre anti-tabac, mais avec la sensation familière du geste main-bouche du tabac. La première cigarette électronique commercialisée fut conçue pour ressembler à une cigarette de tabac. Conçue par Hon Lik, le produit a été lancé par la société chinoise Ruyan au début des années 2000 et en Europe et en Amérique vers 2007. Aujourd’hui, les différents types de vaporiseurs varient en termes de design, de puissance et de capacité de production de vapeur. Cependant les bases de leur fonctionnement et de leur utilisation sont les mêmes depuis le début.

Comment fonctionne un cigarette électronique ?

Toutes les cigarettes électroniques fonctionnent sur le même principe : une source d’électricité alimente un élément chauffant (résistance) qui vaporise le e-liquide dans une petite chambre (atomiseur). L'utilisateur inhale ensuite la vapeur à travers un petit embout buccal. Une cigarette électronique est un système complet. Aucune composante n'est la cigarette électronique à proprement parler, c'est ce que l'on a quand tout ses éléments sont assemblés. Bien que de nombreux utilisateurs expérimentés achètent « à la carte » des pièces de cigarettes électroniques à assembler, il est conseillé aux débutants de s'en tenir à des kits tout faits avec le nécessaire pour assurer une compatibilité appropriée entre les éléments.

La source d'alimentation

On appelle « mod » un appareil à piles, utilisant normalement des piles au lithium-ion. Ces appareils peuvent se présenter sous différentes formes et tailles. Ils sont nommés en conséquence en fonction de leurs formes. On trouvera ainsi des mods box, des vape pens, des mods tubes, et des plus petits modèles appelés pod ou e-cigarettes. Le terme "mod" est un clin d'œil aux premiers jours du vapotage lorsque les utilisateurs modifiaient les appareils pour plus de puissance (mod pour « modifier »). De nos jours, les mods offrent une large gamme de caractéristiques électroniques et de limitation de la puissance. Certains sont plus avancés et peuvent être réglables en watts (mods à puissance variable) ou même contrôlés en température (mods de contrôle de température ou TC) ; d'autres n'ont aucune possibilité de réglage et ne nécessitent aucune connaissance technologique de la part de l'utilisateur. Les niveaux de puissance d'un mode de cigarette électronique dictent généralement la facilité d'utilisation, ainsi que l'expérience requise pour les utiliser en toute sécurité.

Faible puissance :

pods, vape pens, e-cigarettes, AIOs (tout-en-un) • Aucune expérience requise • Petite batterie rechargeable (sauf si c'est une e-cigarette jetable) • Normalement pas de puissance réglable • Discret ; ultra-portable

Puissance moyenne :

AIOs (tout-en-un), mods tube, mods box • Un peu d'expérience requise • Connaissances recommandées en matière de sécurité des piles • Batterie rechargeable de taille moyenne intégrée ou remplaçable • Souvent avec puissance réglable (jusqu'à 100 watts) • Tient dans la poche (mais peu discret)

Haute puissance :

mods box, mods mécaniques • Expérience indispensable • Plusieurs piles remplaçables (rarement intégrées) • Nécessite des connaissances en matière de sécurité des batteries • Tient dans la poche (mais lourd et volumineux) • Normalement avec puissance réglable (jusqu'à 200+ watts) Les batteries remplaçables pour cigarettes électroniques les plus fréquemment utilisées (pour les mods) sont les tailles 18650, 20700, 21700. Ces batteries sont beaucoup plus puissantes que des piles ordinaires et nécessitent une connaissance approfondie de la sécurité des piles. C'est pourquoi, il est fortement conseillé aux nouveaux utilisateurs d'acheter des appareils avec des piles intégrées non amovibles qui peuvent être chargées directement dans l'appareil depuis un port USB.

La source de la vapeur

La vapeur est produite dans ce qu'on appelle un atomiseur de cigarette électronique, parfois appelé aussi un réservoir. Il s'agit d'une chambre autonome reliée électriquement au mod de la cigarette électronique. Il contient un élément chauffant (la résistance – une spirale métallique) et une mèche absorbante gorgée de e--liquide (contenant des ingrédients de base similaires à ceux de la "fumée" utilisée dans le monde du spectacle). Lorsque l'utilisateur inhale, la spirale résistive chauffe le liquide de la mèche, produisant instantanément une vapeur ayant l’aspect de la fumée. Toutes les cigarettes électroniques contiennent du e-liquide, mais certains en contiennent plus que d'autres. Beaucoup sont conçus pour la simplicité, et d'autres sont beaucoup plus complexes et adaptés aux spécialistes qui en ont fait un hobby. Par ordre de facilité d'utilisation, les quatre catégories principales d’atomiseurs sont :

1. Préremplis : à usage unique ; résistances non remplaçables ; jetables o Pods, cartouches, cartomiseurs

2. Rechargeables : multi-usages ; résistances non remplaçables ; jetables o Pods, cartouches, cartomiseurs

3. Rechargeables avec des résistances remplaçables : réutilisable indéfiniment. o Réservoirs sub ohms, clearomiseurs

4. Reconstructibles : mèches et résistances installées par l'utilisateur ; réutilisables indéfiniment. o Tout atomiseur dont l'acronyme commence par "R", comme RDA, RTA, RDTA, etc. Tout comme avec les mods, il y a beaucoup de sortes d’atomiseurs. Le plus important à retenir est qu'ils doivent être compatibles avec le mod sur lequel ils sont fixés. Tous ne s'adapteront pas physiquement à tous les mods, et certains ne sont pas appropriés en raison de la solidité de la résistance et de la puissance dont ils peuvent avoir besoin pour fonctionner correctement. Les résistances des atomiseurs sont disponibles dans différentes plages de résistance (ohms/Ω). Certaines résistances produisent des nuages volumineux (faible résistance ; moins de 1 ohm) et d'autres produisent de la vapeur plus discrète (résistance élevée ; proche ou supérieure à 1 ohm). Indépendamment de la résistance ou du type d'atomiseur, toutes les résistances sont jetées après un certain temps. Elles ne meurent pas comme le filament d'une ampoule, mais la saveur et vapeur diminuent après une utilisation prolongée. Cela peut varier de quelques jours à une semaine ou plus.

Comment Vapoter

La meilleure chance de succès pour abandonner la cigarette au profit de la cigarette électronique, est de rester sur du matériel simple. Les cigarettes électroniques les plus simples ne sont en aucun cas inférieures aux appareils avancés, elles sont simplement plus faciles à utiliser.

Étape 1 : Procurez-vous kit de cigarette électronique pour débutant. Quel que soit leur aspect, ils produisent tous de la vapeur de la même manière. Il y a quatre catégories principales pour ces types de kits de cigarettes électroniques : 1. Pods: préremplis ou rechargeables ; cartouches jetables

2. AIO : rechargeable ; résistance remplaçable

3. Cigarettes électroniques : préremplies ou rechargeables ; cartouches jetables

4. e-cigarettes jetables : préremplies ; l'appareil entier est jetable Tous les kits de cigarette électronique sont livrés avec un mode d'emploi. Comme presque tous les appareils sont fabriqués en Chine, la formulation est certes parfois hasardeuse. Cependant, il contiendra les informations basiques et des diagrammes utiles pour vos débuts. En dehors des kits préremplis, tous les vaporisateurs devront être remplis par l'utilisateur avec du e-liquide. Si vous avez besoin de plus d'aide, faites une recherche sur Google pour obtenir un aperçu du kit que vous possédez, il se peut que votre manuel d'instructions ne vous dise pas comment remplir votre appareil. Étape 2 : Procurez-vous le e-liquide le plus adapté à vos gouts et à votre matériel. Choisissez ensuite un niveau de nicotine qui vous convient. La préférence pour la nicotine dépend de l'utilisateur, mais il existe des recommandations générales pour une expérience optimale selon les appareils : Haut niveau de nicotine : 12 mg à 60 mg ; de préférence à utiliser avec une puissance faible Niveau moyen de nicotine : 6 mg à 12 mg ; de préférence avec une puissance moyenne Faible niveau de nicotine : 0 mg à 6 mg ; meilleur avec une puissance élevée Si vous ne savez pas quel niveau de nicotine vous convient le mieux, déterminez vous-même quel niveau de nicotine vous pensez apprécier davantage. Êtes-vous un gros fumeur, ou plutôt léger ou encore récréatif ? Des niveaux très élevés de nicotine (souvent vendus sous forme de sel de nicotine) peuvent être ressentis plus rapidement et peuvent être une expérience plus intense. Une baisse de nicotine prend un peu plus de temps à se sentir, et est normalement une expérience moins intense. Une fois que vous avez déterminé si vous voulez essayer la nicotine faible, moyenne ou élevée, commencez par les niveaux les plus bas de cet intervalle et évaluez à partir de là - puis assurez-vous que la puissance de l'appareil est adaptée à ce niveau de nicotine.

Comment inhaler une cigarette électronique

Lorsque vous vapotez pour la première fois, la simple façon dont vous inhalez peut faire toute la différence. Par exemple, si vous inspirez incorrectement, cela pourrait entraîner une toux ou une montée désagréable de nicotine. Il existe essentiellement deux types de techniques d'inhalation : le bouche-à-poumon (MTL) et le tirage direct (DL). La technique d'inhalation idéale dépend de la cigarette électronique que vous souhaitez utiliser.

Bouche-à-poumon (MTL ou inhalation indirecte)

L’inhalation MTL fonctionne normalement mieux avec des embouts buccaux à petites fentes et avec des spirales à haute résistance, en utilisant des e-liquides à haute teneur en nicotine. Lorsque vous prenez une bouffée sur ces appareils, peu importe la taille de ce dernier, vous devriez avoir l'impression d'aspirer de l'air à travers une paille de café. On appelle tirage serré ! Ce type de tirage permet d'obtenir un faible dégagement de vapeur et donne l'impression de fumer, ce qui donne un « hit » en gorge semblable à celui que recherchent de nombreux fumeurs. C'est une technique simple.

1. Aspirez lentement la vapeur dans votre bouche pendant quelques secondes.

2. Tenez la vapeur dans votre bouche fermée pendant une seconde ou deux.

3. Ouvrez la bouche et respirez la vapeur dans vos poumons

4. Expirez après que la vapeur soit dans les poumons.

L’ inhalation directe (ou DL)

La vape en DL est surtout idéale pour les grandes cigarettes électroniques avec des résistances à faible résistance, utilisant une faible teneur en nicotine. Prendre une bouffée sur un de ces dispositifs donnera généralement l'impression d'aspirer de l'air à travers une grosse paille de milkshake. Ce type de tirage appelé « aérien » est celui qui produit le plus de vapeur.

1. Aspirez rapidement la vapeur directement dans les poumons

2. Expirez la vapeur presque immédiatement Si vous n'arrivez pas à déterminer le meilleur tirage pour votre vapotage, ou si votre appareil a un débit d'air réglable, la teneur en nicotine est le meilleur indicateur pour savoir comment l'inhaler. En règle générale, un taux élevé de nicotine (12 mg - 60 mg) convient mieux au MTL, et un faible taux de nicotine (0 mg - 6 mg) est préférable pour les inhalations pulmonaires directes. La nicotine moyenne (6 mg - 12 mg) peut convenir aux deux types d'inhalation, mais en général, la limite est de 6 mg pour les inhalations pulmonaires directes.

Que pouvez-vous vaper ?

Bien que les concentrés de cannabis et les fleurs de cannabis puissent être vaporisés, ils ont leur propre style de cigarette électroniques pour vaporiser des herbes ou des cires épaisses. N'achetez pas de cigarette électronique conçue pour du e-liquide afin de le destiner à un autre usage tel que celui-ci. La seule exception pour les produits à base de cannabis est la CDB puisqu'elle est disponible dans le jus de vinaigre sans nicotine. Aucun autre produit, solution ou produit chimique ne doivent être inhalés. Rien dans votre cuisine, comme les huiles de cuisson ou les sirops. Bien que le e-liquide ait l'air d'une huile, ce n'est pas le cas. Les ingrédients de base du e-liquide sont solubles dans l'eau, mais cela ne signifie pas non plus que vous pouvez vaper quelque chose comme du soda. Le Vapotage est fait pour le e-liquide uniquement ! Même si vous avez vu quelqu'un faire quelque chose de fou sur YouTube, n'essayez pas de vaporiser des produits qui ne sont pas destinés à la vape.